OMD & Pen

Patrik Stanek

J'ai découvert le travail  de Patrik un peu par hasard et je fus touché par la beauté de ces images, d'autant que le sujet me tient à coeur!

Patrik est Ambassadeur Olympus en République Tchèque est nous parle de son travail et de son matériel, bonne lecture!

Pourrais -tu te présenter et présenter ton travail photographique ?


Je suis ambassadeur Olympus en République Tchèque, je suis spécialisé dans la photographie de nature et animalière, j’organise également des ateliers photographiques dans le parc national de la forêt Bavaroise pour les débutants et les photographes intermédiaires.

J’aime partager mon expérience acquise durant ces années de pratique, je vends aussi mes photos sur différents supports.


"L'une des choses les plus difficiles à photographier est de capturer le bon moment"

Pourquoi utilisez-vous du matériel Olympus et quel est-il ?


Au cours des dernières années, j'ai soutenu que FF est la meilleure option possible pour la photographie animalière. J'étais plutôt satisfait de mon set de D810 + 300mm f2.8 VRII (4,7kg) et je n’ai pas grand-chose à reprocher à cet ensemble.

Au fil du temps, comme j'ai commencé à faire plus de cours, où pendant le week-end je marche 30 km avec un sac à dos plein de matériel de photographie, ensuite je suis allé à Bornéo en mars avec Petr Bambousek, où j'ai découvert Olympus OM -D E-M1 Mark II pour la première fois en action dans la forêt tropicale, à partir de là j'ai commencé à y réfléchir lentement.

Après le retour de Bornéo, où j'ai eu l'occasion de voir le nombre de fois ou Petr prend des photos à 300mm (avec recadrage 600mm) sans trépied ni monopode avec des temps tels que 1/50 et qu'il parvient à faire par exemple 1-2 sec exposition sur le l'eau dans le flux sans aucun problème, ma réflexion sur le passage à cet équipement a commencé à être encore plus forte.

Bien sûr, j'ai emprunté Olympus OM-D E-M1 Mark II 2x pendant 14 jours directement chez Olympus (merci encore pour la bonne volonté) et j'ai essayé toutes les possibilités qu'il offre.

 J'ai comparé la texture et le bruit avec mon Nikon et j'ai essayé différents types de photos, mise au point continue rapide, photos de nuit (Olympus a l'avantage de prévisualiser en direct la photo exposée, donc vous pouvez voir précisément ce que sera la photo de nuit directement sur l'écran afin que vous puissiez arrêter l'exposition de la photo au bon moment où la photo vous satisfait) et d'autres caractéristiques que je vais décrire ci-dessous.

Je suis satisfait de la texture d’Olympus. Quant au bruit sur des valeurs ISO plus élevées, il est un peu plus gros, mais grâce à la stabilisation, il n'est pas nécessaire de frapper des valeurs ISO en milliers ... En combinaison avec le 300mm f4 PRO qui a une stabilisation elle-même, cette double stabilisation est inégalée.

Un autre aspect, pourquoi j'ai décidé de passer à ce système par Olympus, est le poids. Mon sac à dos Lowepro Pro Trekker 450W, que j'utilisais pour transporter des appareils photos Nikon, pesait environ 19 kg avec tout le nécessaire. Quand vous imaginez que vous le portez sur votre dos de l'aube au crépuscule et, que vous marchez 15 km, j'avais souvent mal au dos et j'étais assez fatigué. Néanmoins, je n'ai plus 20 ans, et je considère qu’à 7-8 kg cela devient un paramètre important qui influence ma décision.

Stabilisation ... La stabilisation est à un niveau absolument incroyable. Depuis qu’Olympus à un capteur stabilisée, il n'est pas fixe mais "flotte" dans le champ magnétique, il est possible de prendre des photos nettes avec de grandes distances focales.

Bien entendu, l'Olympus OM-D E-M1 Mark II est résistant à l'eau et à la poussière, y compris toutes les lentilles ZUIKO de la série PRO. Donc, ce n'est pas un problème si la pluie tombe dessus ou si vous vous couchez dans la boue.

Je ne veux pas prétendre que l'Olympus est la meilleure chose que vous pouvez avoir, mais pour ma spécialisation en photographie animalière et aussi en ce qui concerne les kilomètres de marche avec l'équipement photo, c'est devenu la meilleure solution pour moi d’autant qu’il remplit les exigences que j'attends d'un équipement photo sans avoir à perdre sur la qualité des images produites

Quels conseils pourriez-vous donner pour aborder votre spécialité ?

Premièrement, vous devez imaginer à quoi ressemblera la photo. Vous devriez considérer le fond derrière l'animal (qu’il n'y ait aucun élément perturbateur tel qu'une cage, un pilier, un autre animal ou un tronc d'arbre). Ne pas avoir peur de bouger de quelques pas pour ne pas prendre une photo avec un élément dérangeant.

Une autre erreur, assez fréquente, est l'absence de membres, d'oreilles ou de queue ... Lorsque vous photographiez un animal dans son ensemble, essayez toujours d'exposer des photos de telle sorte qu'aucune partie ne soit manquante.

 La deuxième catégorie de photos sont des détails et elles sont dans la plupart des cas une meilleure option si vous n'avez pas la possibilité de prendre une photo de l'animal entier. Dans ces situations, prenez plutôt une photo du détail de la tête au lieu de l'animal sans membres. En ce qui concerne les animaux en captivité, il est souvent très compliqué de prendre une photo de l'animal donc je prends souvent juste une photo de la tête et juste une petite partie du corps ...

La dernière chose cruciale, que j'essaie de contrôler, est de pouvoir voir dans les yeux de l'animal.

Je peux dire qu'après avoir fait plus de 15000 photos avec Olympus au cours du dernier mois et demi (j'ai beaucoup testé :)), je ne regrette absolument pas ma décision et je suis heureux d'avoir pris cette décision après un longue période d'hésitation. Olympus répond à toutes mes attentes en matière de convivialité ou de rendement et c'est aussi un soulagement du poids pour mon dos et mes bras.

Patrik Stanek

www.facebook.com/patrik.photographer

Téléphone + 420 737 333 337

www.instagram.com/patrik.photographer

Adresse:

Saturnova 1331/44

Prague - Uhrineves

104

E-mail: email@patrikstanek.cz

Je préfère un mail ;)