OMD & Pen

Kikevist Thierry

Peux tu te présenter et présenter ton travail photographique ? 

 

Me présenter reste l’exercice le plus compliqué. Pour moi un photographe doit rester derrière son boitier, il parle des autres ou les montre. 

Je suis donc un passionné de photographie depuis l’âge de 9 ans….. On peut parler d’une vraie vocation !

Pour apprendre j’ai eu la chance de faire de magnifiques rencontres. Des personnes qui ont su me dire que mes photos n’étaient pas terribles. 

Ça oblige à travailler et à progresser. J’apprends encore aujourd’hui . 

J’ai plusieurs sujets de prédilections. 

Etant également un passionné de musique depuis mon plus jeune âge, j’ai la chance de couvrir beaucoup de concerts en tant que photographe. 

Etre polyvalent est important pour un photographe aujourd’hui même si la photographie de concert reste ma spécialité..

 

Dans mon métier il me faut avoir un minimum de « connaissances » pour un maximum de thématiques photographiques 

Pourquoi utilises-tu du matériel Olympus ?

 

Je recherche avant tout la mobilité et bien sur la qualité pour mes images. 

Le stabilisateur a changé ma façon de travailler. Un boitier fiable et robuste est également un critère comme la précision de l’AF. 

On a rarement une dixième chance dans ma thématique pour capturer la bonne attitude. Pouvoir contrôler en temps réel son exposition pour photographier un concert est juste magique. Bien sur la taille du capteur également pour sa faible profondeur de champ qui en concert me donne une sécurité de mise au point. 

 

Quel(s) boitier(s) et objectif(s) utilises-tu ?

 

Aujourd’hui j’utilise un OM-D E-M1 Mark2 avec comme optique de base le 12-100 1:4.0 Pro pour sa polyvalence. 

Dans ma thématique j’utilise beaucoup d’optiques en fonction des conditions et de la salle ou je dois shooter. La base 7-14 1:2.8 / 12-40 1:2.8 / 40-150 1:2.8 

Un énorme coup de coeur dès que je peux l’utiliser le 75mm  1:18

Quel instant photographique t'a le plus marqué ?

 

J’en ai deux en fait:


Le premier.

Aussi bizarre que cela puisse paraitre c’est un moment où j’ai arrêté de prendre des photos! 

Effectivement lors du concert de Twisted Sister au Hellfest en 2016, nous avions le droit pour les photographes accrédités de revenir pour le rappel à la fin du concert. Quel pied et surprise de voir arriver le guitariste de Motorhead (Phil Campbell) pour clôturer le concert avec eux alors que Lemmy leader du groupe était décédé juste quelques mois avant. 

Un instant qui restera gravé à jamais. Je ne sais pas pourquoi mais à un moment j’ai arrêté de faire des images. Il y avait 60 000 fans et peut être 10 photographes devant la scène. J’avais cette chance incroyable d’en faire partie. Alors stop!! profite, tu es seul devant eux. J’avais l’impression pendant une fraction de seconde qu’ils  jouaient juste pour moi ;-) 


Le deuxième. 

J’aime prendre mon temps lorsque je suis photographe pour un shooting concert et ne pas photographier que les artistes. J’essaye de montrer les fans et tout ce qui fait cette ambiance unique. Ce jour là je décide de montrer les mecs de la sécurité qui sont devant les scènes. Ils font un boulot de dingues ! J’en photographie donc un qui récupère un fan de la fosse. Il me voit faire la photo. 

A la fin de mon shooting je lui laisse ma carte pour lui proposer de lui offrir cette image. 

La semaine qui suit sa femme m’envoie un mail: 

Monsieur vous avez proposé à mon mari qui travaille à  la sécurité des MainStage sur le Hellfest de lui envoyer votre photo. Nous vous en serions très reconnaissant. 

Juste le temps de la retrouver dans mes images, de la retravailler et je l’envoie rapidement. 

Voici la plus belle réponse que j’ai eu pour une de mes images:

Monsieur, nous avons bien reçu votre photo. Sachez que mon mari travaille depuis maintenant 8 ans pour ce festival ! 

Jamais un photographe n’avait respecté son engagement de lui envoyer une photo. Sachez monsieur que vous resterez à jamais gravé dans nos coeurs !! 

Quels conseils pourrais-tu donner pour aborder votre spécialité ?

 

Prendre le temps d’observer, ne pas shooter comme « un malade ». Chercher des cadrages ou des angles différents. Toujours essayer de donner la puissance ou l’émotion du concert que l’on photographie. Il faut le faire partager avec ceux qui n’ont pas eu la chance d’y être ! 

Tu travailles souvent en basses lumières peux tu nous expliquer comment tu gères (à la prise de vue et en post prod) la montée des ISO? 

 

Je travaille effectivement suivant les concerts et les salles dans des conditions de basses lumières. 

Avec cette taille de capteur la profondeur de champ est un vrai avantage. 

Pas besoin de fermer le diaph (comme beaucoup le font) pour assurer la mise au point. Je travaille très très souvent à pleine ouverture ! 

Ajoutez l’efficacité incroyable du stabilisateur…… Je suis donc généralement entre 1600 & 3200 iso. De temps en temps je monte à 6400 iso. 

Je shoot toujours en RAW. 

J’applique un traitement personnel dans Lightroom + un peu de photoshop

je crois que tu publies dans des mag spécialisés, as tu été limité par la taille d'impression ou la qualité de tes images?

 

Je respecte le format que l’on me demande. Jamais je n’ai eu de remarque. Vous savez, les magazines ou sites web  regardent si la photo est sympa avant tout. Les questions arrivent si la photo n’est pas terrible. 

Merci Thierry, d'avoir répondu à ma demande et de m'avoir accorder du temps! je suis très content de publier un article  concernant ton travail photographique car j'attendais cela depuis la création de cette rubrique.


A bientôt ;)

Je préfère un mail ;)